La Culture de la Science

Introduction

En général, les scientifiques font trois choses: documenter ou découvrir des faits, appliquer des méthodes de recherche et tirer des conclusions. Nous considérons les faits comme des données, la matière première recueillie à partir d’observations et d’expériences. Les méthodes font référence aux pratiques spécifiques à la discipline que les scientifiques utilisent pour collecter, analyser et rapporter ces données. Les conclusions ou constatations sont les façons dont les scientifiques expliquent les faits et les théories qui sous-tendent ces explications, ainsi que les applications potentielles de l’information.

Alors, comment la culture de la science répond-elle aux revendications qui sortent des limites normatives de la recherche et des connaissances scientifiques classiques? Parfois, les scientifiques et les partisans de théories scientifiques marginales ne sont pas d’accord sur la question de savoir si les phénomènes anomalistes peuvent être légitimement étudiés en tant que science. Ces débats aux frontières de la science et de la pseudoscience encadrent les cinq lectures de cette unité:

  1. Existe-t-il des arguments raisonnables pour expliquer pourquoi la recherche sur les expériences paranormales ou anomales devrait être prise plus au sérieux en tant qu’enquêtes scientifiques?
  2. Existe-t-il des arguments raisonnables pour expliquer pourquoi les affirmations anomalistes devraient être rejetées en tant que science?
  3. Comment ces débats donnent-ils un aperçu de la façon dont nous définissons et interprétons la science?
  4. Quelles affirmations pseudoscientifiques ont été débattues dans les milieux scientifiques ?
  5. La société est-elle devenue trop sceptique face aux découvertes scientifiques ? Quand le scepticisme va-t-il trop loin?
  6. La société devrait-elle accorder plus de confiance à la science ?
  7. Pensez-vous que les scientifiques devraient prendre les affirmations anomalistes plus au sérieux?
  8. Avez-vous déjà vécu quelque chose que la science ne peut expliquer?

Lectures

« Séparer le Pseudo de la Science »

Gordin, Michael D., « Séparer le Pseudo de la Science. »La Chronique de l’Enseignement supérieur, 17 sept. 2012.

Dans cet article de journal spécialisé, Michael D., professeur d’histoire à l’Université de Princeton. Gordin explore le « travail émotif » effectué par le label « pseudoscience » pour délimiter certaines idées, et les individus qui les perpétuent, comme menaçant l’autorité empirique de la science.

Doit être connecté au compte de la bibliothèque UO pour accéder à l’article.

« Deux Torts Font Un Droit: Utiliser la Pseudoscience et les Erreurs de Raisonnement pour Compléter la Littérature primaire. »

Stover, Shawn. « Deux Torts Font Un Droit: Utiliser la Pseudoscience et les Erreurs de Raisonnement pour Compléter la Littérature primaire. » Journal of College Science Teaching, Jan. 2016, p. 23+.

Dans cet article examiné par des pairs, le professeur de biologie Shawn Stover explique comment certains programmes scientifiques universitaires incorporent des études de cas de pseudoscience dans des cours pour enseigner la hiérarchie des preuves scientifiques et comment des erreurs de raisonnement courantes sont commises par le grand public lorsque des sujets tels que le réchauffement climatique et l’évolution sont débattus.

Doit être connecté au compte de la bibliothèque UO pour accéder à l’article.

« La perspective de l’anomalistique »

Truzzi, Marcello.  » La perspective de l’anomalistique. »Enquêtes sceptiques, L’Association pour les enquêtes Sceptiques, 2008.

Les scientifiques devraient-ils prendre plus au sérieux les recherches sur le paranormal et d’autres phénomènes inexpliqués? Dans cet article, le professeur de sociologie Marcello Truzzi définit les principales caractéristiques de l’Anomalistique, une « étude interdisciplinaire émergente des anomalies scientifiques », et explique comment les chercheurs dans le domaine servent des objectifs scientifiques.

« Un psychologue anomaliste »

Français, Chris. « Un Psychologue Anomaliste. » Interview de Lance Workman. Psychologue, vol. 27, n° 1, janv. 2014, p. 26-27.

Dans cette interview, le neuropsychologue Chris French raconte à Lance Workman comment il s’est intéressé à l’étude de la psychologie des croyances et des expériences paranormales, ainsi que des idées que ces recherches donnent sur la culture scientifique et le processus scientifique lui-même.

Doit être connecté au compte de la bibliothèque UO pour accéder à l’article.

« Abus de scepticisme »

Mooney, Chris.  » Abus de scepticisme. »Enquête sceptique, Comité d’enquête sceptique, 5 déc. 2003.

Dans cet article, l’écrivain scientifique Chris Mooney explore comment l’impulsion sceptique, poussée à l’extrême, « peut perdre son utilité et même conduire à des résultats pervers. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.