Inversion de risque

DESCRIPTION: Un spread d’appel est une stratégie haussière de remplacement des actions qui abandonne un potentiel de hausse tout en surperformant les actions à la marge à la baisse. Pour construire une inversion du risque, on achète généralement une option d’achat à la hausse et vend une option à la baisse pour la payer. Les deux options utilisent la même date d’expiration. Une inversion de risque peut être structurée pour générer une dette ou un crédit, en fonction des prix d’exercice choisis sur les deux options. Il reçoit ce nom car lorsque le cours de l’action augmente, l’investisseur a la possibilité d’obtenir des actions longues. Si le cours de l’action chute, ils doivent obtenir longtemps le stock.

MOTIVATION: L’investisseur qui achète une inversion de risque cherche à tirer profit d’une augmentation du prix de l’actif sous-jacent sans mettre de liquidités immédiatement. L’avantage de cette structure par rapport à l’achat pur et simple d’actions est que l’on peut s’exposer immédiatement au mouvement haussier d’une action, tout en ayant la possibilité de l’acheter à un prix inférieur au cours actuel du marché, s’il chute avant le mouvement haussier anticipé.

Action Quantité Expiration Grève Type Net
Acheter 1 90 Jours $30.00 Appel $0.37
Vendre 1 90 Jours 25$.00 Appeler -$0.19
Débit $0.18

PERSPECTIVES: L’investisseur qui achète une inversion de risque pense que le cours de l’action pourrait décoller immédiatement, mais a vu des problèmes qui pourraient temporairement faire baisser le cours de l’action à court terme. Les inversions de risque sont appropriées pour un investisseur qui veut acheter une action mais qui veut un peu de protection des prix au cas où il serait un peu tôt. Ces investisseurs sont généralement à la recherche d’un mouvement brusque vers le haut, mais ne savent pas quand ce mouvement se produira. Cette structure permet à l’investisseur de gérer ou même de profiter de la dégradation du temps, en attendant que le mouvement anticipé se produise. Compte tenu du risque de baisse, l’investisseur a généralement de la conviction derrière une thèse d’investissement.

BÉNÉFICE / PERTE: Maximum (Prix de l’Actif – Grève d’appel, 0) ou Minimum (Grève de Vente – Prix de l’Actif) – Prime Nette Payée
Le montant que l’on gagne à l’expiration dépend de la direction dans laquelle le cours de l’action a évolué. Si le cours de l’action augmente, le bénéfice est égal au prix de l’actif sous-jacent moins le prix d’exercice de l’appel ou zéro moins la prime initiale payée. Si le cours de l’action baisse, la perte est égale au prix d’exercice du put diminué du prix de l’actif sous-jacent diminué de la prime initiale payée. Si le cours de l’action se situe entre les deux grèves, le gain ou la perte est égal au crédit ou au débit payé lors de l’ouverture de la transaction.

SEUIL DE RENTABILITÉ: Prix de l’actif – Grève d’appel + Prime Payée
Prix de l’actif d’appel + Prime Payée

Il y a deux niveaux d’équilibre sur une inversion du risque, l’un pour un scénario haussier et l’autre pour un scénario baissier. Si le cours de l’action augmente, le seuil de rentabilité est le prix de l’actif moins le prix d’exercice de l’appel moins le débit payé. Si le cours de l’action chute, le seuil de rentabilité est égal à la frappe de vente moins le prix de l’actif plus la prime payée.

GAIN MAXIMUM: Illimité
Une inversion du risque est une stratégie de remplacement des actions. Comme le cours d’une action peut augmenter sans limite, il en va de même pour un renversement de risque.

PERTE MAXIMALE: Grève de mise + Prime Payée
Le prix d’un stock peut aller à zéro. Dans ce scénario, un vendeur de put se verra attribuer des actions au prix d’exercice du put. Par conséquent, leur perte maximale est égale à la grève de mise plus la prime payée lors de l’ouverture de la transaction.

VOLATILITÉ : La volatilité est un faible facteur de rentabilité. Étant donné que l’expiration des deux options est la même, que vous êtes une option longue et une autre courte, les changements de volatilité implicite ont peu d’effet sur le prix d’une inversion du risque. Le biais est cependant un facteur. À mesure que l’inclinaison augmente, le prix de l’inversion du risque diminue. La direction est ce qui compte avec un renversement des risques. Si un mouvement haussier réalisé se manifeste, l’investisseur en profitera. Si un mouvement baissier réalisé se manifeste, l’investisseur perd.

DÉCROISSANCE DU TEMPS: La décroissance du temps peut fonctionner pour ou contre l’investisseur en fonction des prix d’exercice. Si la position est structurée avec un crédit, la perte de temps fonctionnera pour l’investisseur. Si la position est structurée comme un débit, la perte de temps fonctionnera contre l’investisseur.

RISQUE D’AFFECTATION: Une affectation précoce est toujours une possibilité avec une option de style américain. Cependant, les puts ne sont généralement pas attribués tôt à moins que l’option ne soit dans l’argent.

RISQUE D’EXPIRATION: Concerne ce qui se passe à l’expiration, qui peut ne pas être sous le contrôle de l’investisseur. Puisque les options ont une durée de vie limitée, il y a un risque que l’inversion du risque expire sans valeur. Un risque secondaire est ce qui se passe en ce qui concerne la cession à l’expiration. Si le cours de l’action ferme à la clôture ou à proximité de la grève du put, l’investisseur peut ou non être assigné. Ils ne sauront pas si vous avez été assigné jusqu’à ce que votre courtier vous informe de ce qu’ils feront le lendemain de l’expiration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.